Thursday, May 05, 2005

Question arménienne

Je suis très content de la décision très courageuse de la Turquie de vouloir ouvrir ses archives afin d’en finir une bonne fois pour toute avec ses mauvaises relations avec l’Arménie. Je pense que l’Arménie devrait en faire autant. Prétendante au génocide d’un coté, et refusant le terme de génocide de l’autre, je pense que tout le monde y trouvera son compte...

Je n’ai simplement pas compris pourquoi cette commission n’a pas été proposée en France avant toute décision finale de voter une loi. C’est vrai, personne ne sait vraiment ce qui en est... Nous avons parlé que d’un côté et les médias ont bourré nos crânes sur ce sujet depuis des jours déjà...

Pourquoi dans un pays comme la France, nous n’avons jamais parlé du côté turc, alors qu’ils sont les seuls accusés, on ne les a jamais entendu? C’est quand même grave de juger une nation tout comme une personne, sans qu’elle se défende sur des propos accusateurs...

La prise de partie de la FRance est claire, et très politique.

Je pense que les Arméniens devraient écouter leur bon sens et arrêter ce lobbying aggressif et haineux, et plutôt se rapprocher de ses voisins les turcs, qui aujourd’hui ne veulent qu’une chose: QUE LA VERITE ECLATE!

Source: http://blogs.nouvelobs.com/TetedeTurc/

2 Comments:

Blogger Mehmet Ali A said...

posté par Dadjik le dimanche 01 mai 2005 à 18h51

Mais est-il dans l'intérêt de l'Arménie qu'une telle comission voit le jour?

Le "génocide arménien" est le dernier sujet qui permet au gouvernement arménien de maintenir le nationalisme, que ce soit de la population d'arménie que des ressortissants arméniens hors arménie (ex en france).

De plus, n'avez vous pas remarqué le refus catégorique de l'Arménie de porter leurs demandes de reconnaissance et de réparation devant une cour pénale? (ex la cour internationale pénale de La Haye - seule habilitée à juger de la veracité de leurs accusations puisque le terme 'génocide' est un terme juridique. On ne peut pas reconnaître politiquement un génocide, le seul niveau de reconnaissance valable d'un génocide est juridique.) Les thèses arméniennes ne resistent pas dans un cadre juridique et c'est pour cette raison que le dialogue est le terrain le plus dangeureux qui soit pour l'Arménie de voir ses thèses et son dernier ciment communautaire s'effriter.

2:24 PM  
Blogger Mehmet Ali A said...

posté par Bertrand le jeudi 28 avril 2005 à 09h47

Je suis d'accord à ce sujet, en effet, nous pouvons remarquer aujourd'hui que les médias n'ont pris les points de vue que du côté arménien.

Il aurait fallu analyser de près la situation et les faits et non pas se fier aux accusations haineuses il est vrai, et qui dégradent l'image de la Turquie sans qu'elle ne puisse se défendre.

J'ai entendu que les médias turcs avaient appelé plusieurs fois les politiciens français et les historiens et pilticiens arméniens au dialogue et cela a toujours été refusé: ce qui renforce mon idée de prise de partie non objective de la France.

La vérité est toujours ailleurs et on ne cherche jamais à aller dans le détail en France...c'est dommage

Bertrand

2:24 PM  

Post a Comment

<< Home